ECOTEC

COMMENT TRAITER UN PROBLEME DE FUITE SANS TOUT DEMONTER ?

Publié le : 24/12/2020 10:39:01
Catégories : Moteur

COMMENT TRAITER UN PROBLEME DE FUITE SANS TOUT DEMONTER ?

Au préalable, nous précisons que nous ne parlons pas ici de joints du circuit de freinage et plus généralement de pièce de sécurité défectueuse. Quand il s’agit de sécurité, aucune économie n’est bonne à prendre, le doute doit amener le changement impératif.

Pour schématiser la situation, il existe trois grands types de joints dans une voiture :

- Le bien connu joint de culasse, qui est un type de joint spécifique. Il assure l’étanchéité de deux fluides (liquide de refroidissement et huile) et d’un gaz sous haute pression (le futur « gaz d’échappement »). Ce joint n’est pas réparable, le changement est impératif.

- Les autres joints sur plan de joint dans lesquelles on va retrouver des joints découpés dans des feuilles de différents matériaux tels que du métal (cuivre par ex), des polymères, de la gomme/ liège, du « papier », silicones, anaérobie … Ces joints s’ils sont bien conçus peuvent durer aussi longtemps que les pièces assemblées ne sont pas démontées.

- Les joints élastomères d’arbres tournant (joint spi), de queue de soupapes ou de crémaillère hydraulique de direction assistée. Ces joints présentent une dégradation liée au temps sous l’action du frottement de l’arbre ou de la tige de soupape, mais aussi de l’action combinée du lubrifiant et de la chaleur. Ces joints perdent leur élasticité et donc leur capacité à faire le jointoiement de la pièce concernée.

Nous aurons bien compris que les deux premières familles nécessitent impérativement une intervention et un changement du joint pour solutionner le problème. Cela peut s’avérer d’ailleurs très couteux.

Dans le cas des joints spi, de queue de soupapes ou de crémaillère hydraulique de direction assistée, il existe un traitement qui peut redonner du gonflant et de l’élasticité aux joints pourvu que ceux-ci ne soient pas déchirés.

Ce produit commercialisé chez ECOTEC sous la référence 1023 est destiné à être additionné au lubrifiant. Son action nécessite quelques jours de fonctionnement. Le produit va imprégner progressivement le joint au contact du lubrifiant traité qui va se gonfler et retrouver de l’élasticité.

Cette solution est particulièrement intéressante dans le cas de fuite au joint spi côté embrayage. En effet, son changement nécessite le démontage de l’embrayage qui n’est pas une opération légère. De plus si ce démontage est réalisé, il est fortement conseillé de changer le mécanisme d’embrayage ce qui contribuera à alourdir la facture finale.

Partager ce contenu